11 août 2017

Chroniques de JĂ©rusalem đŸŒ»đŸŒ»đŸŒ»đŸŒ»

 
Auteur(s) : Guy Delisle
Saga :
Genre : Bande-dessinée - Contemporain
Edition : Delcourt - 2011
Nombres de pages : 334






La QuatriĂšme :

Guy Delisle et sa famille s’installent pour une annĂ©e Ă  JĂ©rusalem. Pas Ă©vident de se repĂ©rer dans cette ville aux multiples visages, animĂ©e par les passions et les conflits depuis prĂšs de 4000 ans. Au dĂ©tour d’une ruelle, Ă  la sortie d’un lieu saint, Ă  la terrasse d’un cafĂ©, le dessinateur laisse Ă©clater des questions fondamentales et nous fait dĂ©couvrir un JĂ©rusalem comme on ne l’a jamais vu.
 



Qu'est-ce-que j'en pense ? 

AprĂšs avoir partagĂ© ma passion pour la lecture avec mes rĂ©cents collĂšgues, aprĂšs leur avoir prĂȘtĂ© certains de mes livres, ça y est ils ont passĂ© le pas et m'ont conseillĂ© et prĂȘtĂ© Ă  leur tour des ouvrages 👍!

Et ce premier prĂȘt n'est autre qu'une BD du grand dessinateur qu'on pourrait dire d'investigation, Ă  savoir Guy Delisle.
Comme d'habitude, commençons par les dessins. Ce ne sont pas forcĂ©ment des traits trĂšs dĂ©taillĂ©s mais cela n'empĂȘche pas de faire passer le message, peut-ĂȘtre mĂȘme que cette simplicitĂ© de dessins permet de mieux souligner la complexitĂ© de la vie sur ce territoire si particulier.


J'ai fortement apprécié que l'auteur ne nous fournisse pas son avis personnel, par ses jugements et ses interprétations, mais qu'il nous relate simplement les moments réels vécus lors de son séjour à Jérusalem et dans cette région du monde en général. Bien sûr rien n'est jamais complÚtement objectif mais je trouve que cet ouvrage tend à montrer de la façon la plus authentique possible les situations dans lesquels Guy Delisle s'est retrouvé.
Il également agréable de noter que cette BD nous permet de connaitre d'une façon différente le conflit israëlo-palestinien, légÚrement éloignée de ce que nous en montre les médias dont nous disposons et également de découvrir les nombreux peuples qui composent cette région qui n'est pas seulement partagées entre juifs israéliens et musulmans palestiniens. Ce territoire, tout comme la vie, n'est pas binaire et c'est sympa de se le faire rappeler.

Bref, j'ai vraiment aimĂ© cette BD et j'espĂšre que mon collĂšgue me fera dĂ©couvrir d'autres lectures aussi sympa que celle lĂ  😊.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire