25 sept. 2017

La conquête de Plassans 🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : Emile Zola
Saga : Les Rougon-Macquart
Genre : Classique
Edition : Bibebook (ebook) - 2016
Nombres de pages : 381




La Quatrième :

C'est la conquête d'une ville légitimiste, Plassans, par un prêtre bonapartiste qui subjugue les femmes, la belle société, la jeunesse et le clergé. Au milieu des intrigues mesquines ou cocasses des "honnêtes gens ", ce prêtre ambitieux et sans scrupule, véritable Satan, va conduire les héros, dans un déchaînement de violence, à la folie et à la mort.
 


Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Avec les Zolettes sur Instagram, on continue notre épopée à travers la vie tumultueuse de la grande famille que sont les Rougon-Macquart 😀.

Cette fois le pouvoir est de nouveau de mise, avec une petite nouveauté, la composante cléricale. L''importance non pas forcément de la religion en elle-même mais plus de la position sociale que procurait l'appartenance au clergé est clairement dépeinte dans cet ouvrage.
J'ai aimé la façon dont ce prêtre venu de nulle part a pu sans énormément de mesquineries, mais plus par une sorte de pouvoir d'attraction, s'attirer les bonnes grâces de la communauté de Plassans. D'ailleurs on remarque clairement une évolution dans cette capacité à captiver par, d'abord, son premier "enchantement" sur une des personnages principales puis son extension à toute une société. 
J'avoue que ce personnage ecclésiastique m'a troublée tout le long de la lecture. Je ne savais jamais ce qu'il pensait, ce qu'il attendait des autres, ni même ce qu'il ressentait réellement à part la colère qu'il réprime assez régulièrement. Cela a clairement participé au fait que les pages se sont enchaînées sous mes mains.

A signaler que dans ce tome, les chapitres qui sont plus courts que dans les 3 premiers donnent également ce sentiment d'avancement plus rapide.

Et il faut parler de cette fin ! Comme si au final la roue tourne et reviens toujours aux querelles internes des Rougon-Macquart. Comme si quelques soient les intervenants extérieurs tout revenait inexorablement à cette famille. J'ai adoré 💚 !
Sans oublier les réactions de cette société bourgeoise qui fait et défait ses amitiés d'une façon si rapide et change ses sentiments dès que le vent change de direction et qu'un évènement pourrait faire s'écrouler leur fragile équilibre.

Bref  tout ça pour dire que Zola me surprend toujours autant et j'adore ça ! Même si pour l'instant Le ventre de Paris reste mon préféré (je ne parle que des 4 premiers parce que bien sûr celui est au top pour moi c'est Germinal 😍), celui-ci a clairement eu le mérite d'être un réel page-turner pour moi et il me semble que je peux dire sans mal que ça a été le cas pour toutes les Zolettes 😄.
Le prochain, La faute de l'Abbé Mouret, prendra clairement la suite de ce quatrième tome et il me tarde de m'y plonger !

18 sept. 2017

Fables T3, Romance 🌻🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : Bill Willingham et Mark Buckingham
Saga : Fables
Genre : Comics - Fantastique
Edition : Urban Comics - 2012
Nombres de pages : 168




La Quatrième :

Alors que l'on pensait le calme revenu, aussi bien à la ville qu'à la ferme, suite aux récents événements, Blanche-Neige et son Grand Méchant Loup de shérif, en proie à un étrange sortilège, se jette tous deux entre les griffes d'un ennemi que l'on pensait disparu. Entretemps, à New York, le Prince Charmant se met en tête de devenir le futur maire de Fableville.
 





Qu'est-ce-que j'en pense ? 

J'ai replongé avec plaisir dans l'univers des Fables, ces personnages de contes exilés dans notre monde à cause d'un mystérieux Adversaire dont on ne connait rien.

J'aime toujours autant re-découvrir nos personnages de contes, voir comment ils s'intègrent à nous et quels moyens ils mettent en œuvre pour cacher leur réelle identité aux yeux du monde.

D'ailleurs en parlant de ça, dans ce tome leur identité semble sur le point d'être découvert et la solution pour y remédier semble... définitive. A moins que notre Grand Méchant Loup ne trouve une alternative 😉.
La relation entre Blanche-Neige et le Loup évolue également pour notre plus grand plaisir mais peut-être pas pour le leur. Dans tous les cas, la fin nous laisse entrevoir une toute nouvelle intrigue qui promet d'être très sympathique 😁.

Ce comics étant un tome 3 je ne peux pas en dire beaucoup plus, je ne voudrais pas spoiler les gens qui n'auraient pas commencé cette saga (et d'ailleurs pour ceux-là je leur demanderai, qu'attendez-vous pour commencer 😜), mais vous aurez compris que j'aime toujours autant ces comics qui prennent un tournant qui me plait plutôt bien ! J'ai très envie d'en savoir plus sur l'Adversaire qui attise très fortement ma curiosité.

Espérons qu'on en saura plus dans le tome suivant 😍 !

15 sept. 2017

Tsubaki 🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : Aki Shimazaki
Saga : Le poids des secrets
Genre :Contemporain
Edition : Babel - 2005
Nombres de pages : 115




La Quatrième :

Dans une lettre laissée à sa fille après sa mort, Yukiko, une survivante de la bombe atomique, évoque les épisodes de son enfance et de son adolescence auprès de ses parents, d'abord à Tokyo puis à Nagasaki. Elle reconstitue le puzzle d'une vie familiale marquée par les mensonges d'un père qui l'ont poussée à commettre un meurtre.

Obéissant à une mécanique implacable qui mêle vie et Histoire, ce court premier roman marie le lourd parfum des camélias (tsubaki) à celui du cyanure. Sans céder au cynisme et avec un soupçon de bouddhisme, il rappelle douloureusement que nul n'échappe à son destin.
 


Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Récemment j'ai eu envie de me plonger dans de la littérature asiatique. Du coup j'ai choisi un livre sur l'Asie mais écrit... par une canadienne 😂. Mais pour ma défense Aki Shimazaki est, comme son nom nous l'indique, d'origine japonaise. Alors bon j'étais pas complètement hors-sujet 😜.

Ce petit livre est la première partie de la saga du Poids des secrets qui est constituer de 5 parties.
Ce premier tome se concentre sur le contexte de l'histoire, le retour sur le passé, le secret de famille au cœur de l'intrigue et la quête que doit suivre notre personnage principal.

J'ai vraiment aimé la plume de Aki Shimazaki : c'est concis, clair et sans fioritures et étant donné le contenu de l'histoire, je trouve que ça apporte un côté froid et distant très intéressant en lien avec la façon dont ce lourd secret a été caché pendant toutes ces années.
Des histoires d'amour et d'attirance complexes nous sont présentées, permettant de faire la différence entre ces deux sentiments si proche et pourtant différents.
Et la fin nous laisse sur un cliffhanger, qui avant le dernier chapitre n'est pas du tout prévisible.

Du coup, autant vous dire que je suis pressée de continuer, le format des tomes étant très pratique à transporter et très rapide à lire, je pense que j'intercalerai ces petits livres avec mes lectures plus longues pour déguster lentement ces petits onigiri livresques au fur est à mesure 🍙😍.

6 sept. 2017

Harry Potter et la Coupe de Feu 🌻🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : J.K. Rowling
Saga : Harry Potter
Genre : Fantastique - Jeunesse
Edition : Gallimard Ebooks - 2012
Nombres de pages : 736




La Quatrième :

Harry Potter a quatorze ans et entre en quatrième année au collège de Poudlard. Une grande nouvelle attend Harry, Ron et Hermione à leur arrivée : la tenue d'un tournoi de magie exceptionnel entre les plus célèbres écoles de sorcellerie. Déjà les délégations étrangères font leur entrée. Harry se réjouit... Trop vite. Il va se trouver plongé au cœur des événements les plus dramatiques qu'il ait jamais eu à affronter. Dans ce quatrième tome bouleversant, drôle, fascinant, qui révèle la richesse des enjeux en cours, Harry Potter doit faire face et relever d'immenses défis.
  



Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Je continue ma lecture de cette saga mythique avec le tome 4. Serait-ce une surprise si je vous disais que j'ai beaucoup aimé ? J'imagine que non 😜. 

Comme depuis le début de mon "Challenge Harry Potter", j'ai encore vécu les évènements du bouquin comme des petits morceaux bonus au film de mon adolescence, mais cette fois contrairement aux 3 premiers, j'ai pu vraiment soulever des différences d'interprétations entre l’œuvre cinématographique et l’œuvre littéraire. J'ai, par exemple, été surprise par la façon dont Harry découvre l'objet de la première tâche. Dans le livre, Ron n'a vraiment joué aucun rôle dans cette découverte contrairement à ce que le film nous montre. Ce fut la même chose pour le moment ou Harry est dans le lac. Les images que me renvoyait mentalement le livre ne ressemblaient pas tellement aux images du film, en tout cas de mon point de vue. Mais ces petites différences ne m'ont pas du tout gênée 😊.

Ma seule petite déception du livre face à son adaptation concerne Neville. En effet, c'est un personnage que j'aime beaucoup depuis sa première apparition sur les écrans de cinéma et j'aimais bien le petit rôle qu'il jouait dans la préparation de Harry à la seconde épreuve. Or, ici on ne le retrouve pas du tout comme un personnage aidant le héros à se dépêtrer de l'impasse dans laquelle il se trouve et j'ai trouvé ça dommage parce que je le trouve effacé alors que pour moi c'est un personnage important.
Et, entre parenthèse, mini-déception : La robe de Hermione au bal de Noël est bleue 😱.

Bon et bien sûr, pour revenir à des choses plus sérieuses, comment ne pas parler de la fin, qui fut la première de la saga des films à me faire pleurer lorsque j'étais ado et qui encore une fois, même sans la musique triste, les images et les cris, m'a clairement fait le même effet. Oui oui, vous avez bien compris, j'ai pleuré. C'est dire comment je vais réagir aux prochains tomes (Sirius 😭).

Pour finir sur une note positive, j'ai beaucoup apprécié, l'implication de Hermione dans l'émancipation des elfes de maison 💪. J'ai trouvé que cela allait très bien avec son caractère et la rendait plus complexe et intéressante.

Bref, vivement la suite même si j'avoue que les quasi 1000 pages de l'Ordre du Phénix me font un peu peur pour être franche 😅. Mais quand le moment sera venu je suis sûre que je m'y plongerai bien volontiers pour revivre et redécouvrir ces évènements que j'ai adoré suivre en film.

24 août 2017

Je suis Deadpool 🌻🌻🌻🌻



Auteur(s) : Joe Kelly
Saga : Marvel Anthologie
Genre : Comics - Super-Héros
Edition : Panini Comics - 2016
Nombres de pages : 320






La Quatrième :

Faites la connaissance de Deadpool, le plus déjanté des mercenaires de l’univers Marvel. Les événements marquants de la vie de Wade Wilson vous sont ici dévoilés parmi lesquels son passé en tant que cobaye du projet Arme X et ses combats contre X-Force et Wolverine. Une sélection des plus belles aventures du personnage dans un luxueux album.
 




Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Depuis toute jeune j'aime le monde des super-héros, surtout grâce aux dessins animés que je regardais, notamment le dimanche matin 😊 et bien entendu j'ai aussi succombé, comme beaucoup, à la vague de films et de séries qui sont sortis ces dix dernières années sur cette thématique. Donc, je me suis dit qu'en tant que lectrice il était de mon devoir de m'intéresser d'un peu plus près à l'origine "papier" de ces protagonistes.

Bon, j'ai mis du temps à me lancer, parce que soyons clairs, se plonger comme ça dans ces histoires remontant pour certaines aux années 30, bah... ça fait un peu peur en fait 😱 Les épisodes sont souvent mensuels alors c'est vous dire le nombre de numéros qui ont pu sortir depuis la création des comics de super-héros...

Alors pour palier à cette peur et à ce tourbillon de comics qui se dessinait devant moi 😵, j'ai décidé de m'intéresser au héros/anti-héros dont j'adore le caractère et qui, et c'était ma chance, est un personnage plutôt récent. En effet, la première apparition de Deadpool dans les univers Marvel date de 1991 et en France la première série dont il est le personnage principal parait en 1998.
De plus, étant complètement novice et ne sachant pas par quel tome ou série commencer lors de mes recherches sur les comics "Deadpool" (celle de sa première apparition, les séries en duo avec d'autres personnages, ses séries personnelles ?), je suis finalement tombée sur la collection Anthologie de Marvel éditée sous le nom "Je suis ...". C'est donc comme ça que j'ai ramené Je suis Deadpool à la maison.

L'anthologie présente, via des pages explicatives, tous les éléments marquants du personnage : son caractère, son passé, son entourage mais également beaucoup d'informations sur ces créateurs et les différents dessinateurs et scénaristes qui se sont succéder pour écrire l'(les) histoire(s) de Deadpool telles qu'elles sont actuellement. 


C'est très sympathique et permet de bien cibler le personnage. De plus, des épisodes reprenant les points importants font à chaque fois suite pages explicatives, permettant également de voir le héros dans son "élément naturel" et aussi de se rendre compte de l'évolution des dessins avec le temps.



La collection Marvel Anthologie, alias "Je suis ...", existe pour plusieurs personnages et je pense que j'essaierais de me pencher un peu plus dessus, vu le super moment de lecture ET de pop-culture que m'a procuré celui-ci. J'ai remarqué l'autre fois en librairie Je suis Captain America et je pense qu'il sera le prochain avec lequel je ferai plus ample connaissance 😜.

17 août 2017

Entropia 🌻🌻🌻🌻🌻

 
Auteur(s) : Maxime Chattam
Saga : Autre-Monde
Genre : Fantastique - Jeunesse
Edition : Le livre de poche - 2014
Nombres de pages : 422




La Quatrième :

La guerre est finie. Entre Pans et Cyniks, condamnés à s’entendre, l’équilibre reste fragile. Pendant ce temps, au nord d’Eden, surgi d’on ne sait où, un impénétrable et mystérieux brouillard stagne comme une muraille. Entropia et ses pièges attendent désormais l’Alliance des trois… Cette deuxième époque entraîne le lecteur à la découverte du véritable ennemi des Pans : Entropia, essence même de la Grande Tempête qui a ravagé la planète. Les véritables enjeux d’Autre-Monde se dessinent peu à peu pour nos 3 héros en quête de qui s'est vraiment passé.
 



Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Bon je vais pas cacher que je suis plus qu'heureuse de retrouver Autre-Monde 😍! Et je pense qu'à l'avenir je vais vraiment les lire doucement comme je l'ai fait avec celui-ci. J'aime vraiment l'univers créé par Maxime Chattam et je veux le savourer 🍴.

Je vais encore me répéter mais le narrateur omniscient est toujours aussi agréable et permet une meilleure vision du monde "nouveau monde" que découvre nos personnages.

Comme pour le cycle précédent, l'auteur intègre une trame de fond. Anciennement sur l'environnement et l'impact de l'homme sur la Nature, je dois avouer que la nouvelle thématique est très étonnante. Sur le coup, elle ne me sautait pas aux yeux mais une fois l'intrigue et l'origine de tout ce monde révélée, vraiment, ça coulait de source en fait ! Je me suis dit mais oui, où tout ÇA (et ouais no spoil here guys 😎) a bien pu partir après la Tempête ? ÇA n'avait pas pu disparaître, comme évaporé. Et là on a une explication complètement plausible qu'on intègre très facilement. J'ai comme une idée de la réelle "identité" du nouveau méchant de l'histoire et si c'est bien ce que je crois alors le type de "personnalité" créée dans le livre représente bien mon idée de l'évolution de cette entité réelle. Pfiou c'est difficile d'en parler sans spoiler je peux vous le garantir, désolée si c'est un peu confus 😅.

Et il ne faut pas oublier l'histoire en parallèle du nouveau voyage de notre chère Alliance des Trois qui n'est pas en reste. Plus insidieuse, plus politique, cette partie du livre est très intéressante et donne une autre portée à ce récit d'aventure. On a donc une partie voyage et quête assez basique dans ce genre d'écrit mais également une partie un peu moins épique mais tout aussi intrigante et pleine de suspens 😱.

Je suis pressée de pouvoir avancer dans l'histoire, découvrir les nouveaux horizons qui font face à nos protagonistes et faire connaissance avec, je l'espère, de nouveaux supers personnages, qu'ils soient bons ou mauvais 😇😈.

11 août 2017

Chroniques de Jérusalem 🌻🌻🌻🌻

 
Auteur(s) : Guy Delisle
Saga :
Genre : Bande-dessinée - Contemporain
Edition : Delcourt - 2011
Nombres de pages : 334






La Quatrième :

Guy Delisle et sa famille s’installent pour une année à Jérusalem. Pas évident de se repérer dans cette ville aux multiples visages, animée par les passions et les conflits depuis près de 4000 ans. Au détour d’une ruelle, à la sortie d’un lieu saint, à la terrasse d’un café, le dessinateur laisse éclater des questions fondamentales et nous fait découvrir un Jérusalem comme on ne l’a jamais vu.
 



Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Après avoir partagé ma passion pour la lecture avec mes récents collègues, après leur avoir prêté certains de mes livres, ça y est ils ont passé le pas et m'ont conseillé et prêté à leur tour des ouvrages 👍!

Et ce premier prêt n'est autre qu'une BD du grand dessinateur qu'on pourrait dire d'investigation, à savoir Guy Delisle.
Comme d'habitude, commençons par les dessins. Ce ne sont pas forcément des traits très détaillés mais cela n'empêche pas de faire passer le message, peut-être même que cette simplicité de dessins permet de mieux souligner la complexité de la vie sur ce territoire si particulier.


J'ai fortement apprécié que l'auteur ne nous fournisse pas son avis personnel, par ses jugements et ses interprétations, mais qu'il nous relate simplement les moments réels vécus lors de son séjour à Jérusalem et dans cette région du monde en général. Bien sûr rien n'est jamais complètement objectif mais je trouve que cet ouvrage tend à montrer de la façon la plus authentique possible les situations dans lesquels Guy Delisle s'est retrouvé.
Il également agréable de noter que cette BD nous permet de connaitre d'une façon différente le conflit israëlo-palestinien, légèrement éloignée de ce que nous en montre les médias dont nous disposons et également de découvrir les nombreux peuples qui composent cette région qui n'est pas seulement partagées entre juifs israéliens et musulmans palestiniens. Ce territoire, tout comme la vie, n'est pas binaire et c'est sympa de se le faire rappeler.

Bref, j'ai vraiment aimé cette BD et j'espère que mon collègue me fera découvrir d'autres lectures aussi sympa que celle là 😊.