23 nov. 2017

Djibouti 🌻🌻

Auteur(s) : Pierre Deram
Saga :
Genre :Contemporain
Edition : Folio - 2017
Nombres de pages : 144





La Quatrième :

« C'est demain, se répète Markus, que je rentre à Paris... » Pour sa dernière nuit africaine, le jeune militaire se jette à corps perdu dans Djibouti, son implacable désert, son désordre étourdissant, ses putains redoutables, et sa faune de soldats fous d'ivresse et de solitude. Entre violence brute et errance onirique dans les bas-fonds de la ville, Pierre Deram met à nu la bouleversante férocité des rapports humains.
À Djibouti, berceau de l'humanité et barque de perdition, prostituées et légionnaires sont les mêmes enfants de la violence et de la beauté...
 



Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Avant toute description de mon ressenti je souhaite remercier Livraddict et Folio pour ce partenariat.
Cependant, je dois avouer que je ne sais pas quoi dire sur ce livre. Ai-je aimé ? Pas vraiment. Ai-je-détesté ? Non plus. Alors quoi 😐?

Pour tout vous dire j'ai fini cette lecture il y a un peu plus d'une semaine et je ne trouve toujours pas grand chose à dire sur mes sentiments à propos de ce livre, et c'est clairement la première fois que ça m'arrive😓. En général si j'aime, j'arrive à en parler et si je n'aime pas, c'est pareil.
Mais là on peut vraiment dire que c'est flou. Flou, peut-être un peu comme ce paysage désertique décrit par Pierre Deram, paysage dans lequel j'imagine les ondes dansantes que l'on observe à l'horizon lors de fortes chaleurs, vous voyez ?

Il y a quand même une chose dont je suis sûre, c'est que l'écriture de l'auteur est très agréable, même poétique à certains moments. Elle transmet bien les réflexions de Markus mais surtout, pour moi, il décrit d'une belle manière l'atmosphère brûlante et aride de ce pays et la façon dont ce climat impacte les légionnaires, à la fois physiquement et mentalement.
Je pense que ce que je retiendrai de ce livre c'est vraiment plus l'environnement et sa description par l'auteur que l'histoire en elle-même. Cela malheureusement ne me suffit pas pour considérer ce livre comme une bonne lecture 😕.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire