15 mars 2017

La CurĂ©e đŸŒ»đŸŒ»đŸŒ»đŸŒ»

Auteur(s) : Émile Zola
Saga : Les Rougon-Macquart
Genre : Classique
Edition :Bibebook (ebook) - 2016
Nombres de pages : 333




La QuatriĂšme :

" A cette heure, Paris offrait, pour un homme comme Aristide Saccard, le plus intĂ©ressant des spectacles. L'Empire venait d'ĂȘtre proclamĂ©... Le silence s'Ă©tait fait Ă  la tribune et dans les journaux. La sociĂ©tĂ©, sauvĂ©e encore une fois, se fĂ©licitait maintenant qu'un gouvernement fort la protĂ©geait et lui ĂŽtait jusqu'au souci de penser et de rĂ©gler ses affaires. La grande prĂ©occupation de la sociĂ©tĂ© Ă©tait de savoir Ă  quels amusements elle allait tuer le temps. Selon l'heureuse expression d'EugĂšne Rougon, Paris se mettait Ă  table et rĂȘvait gaudriole au dessert... L'Empire allait faire de Paris le mauvais lieu de l'Europe. "
  




Qu'est-ce-que j'en pense ? 

En dĂ©cembre dernier, avant de me lancer dans cette aventure qu'est mon arrivĂ©e sur la blogosphĂšre , je me suis lancĂ©e un dĂ©fi : lire tous les Rougon-Macquart de Zola dans l'ordre. En effet, j'ai lu plusieurs opus de cette Ɠuvre de façon indĂ©pendante et j'ai ressenti le besoin de commencer par le commencement et de suivre la chronologie instituĂ©e par l'auteur 📖.
J'ai un attachement particulier pour Zola, depuis ma lecture de Germinal 💙 il y a plusieurs annĂ©es. C'est grĂące Ă  ce roman que je me suis mise Ă  aimer les classiques qui, malheureusement et comme c'est le cas pour beaucoup d'autres Ă©lĂšves en France, n'avaient pas trouvĂ© une place de choix dans mon cƓur. C'est donc par curiositĂ© et par amour pour l'Ă©criture de cet auteur que je me suis lancĂ©e ce dĂ©fi.

J'avais adoré, dans la Fortune des Rougon (le premier ouvrage), découvrir les racines de cet arbre généalogique si fourni et qui s'étalera sur 20 romans. Je partais donc trÚs confiante dans cette nouvelle lecture.

Le premier chapitre reprend le mĂȘme procĂ©dĂ© que celui utilisĂ© dans le premier "tome". Zola nous jette dans l'histoire, nous prĂ©sente des personnages inconnus jusqu'alors et nous permet de rentrer en immersion dans ce nouveau monde, bien diffĂ©rent de Plassans : le Paris de NapolĂ©on III en construction. On comprend au fur et Ă  mesure de notre avancement que cette histoire se focalisera sur Aristide Rougon, devenu Aristide Saccard, de sa seconde femme RĂ©nĂ©e ainsi que son fils, le jeune Maxime.

J'ai eu quelques petites difficultés au début de ma lecture. L'un des sujets principaux étant la spéculation immobiliÚre, les longs passages sur les négociations et les combines m'ont paru un peu fastidieux bien qu'importants pour la compréhension de la psychologie d'Aristide. J'avoue que ma lecture est devenue plus fluide et plus intéressante lorsqu'un évÚnement particulier a rapproché Rénée et son beau-fils Maxime. De plus j'ai beaucoup aimé la psychologie de Renée à cheval entre frivolités et profonde dépression.

Il est important de souligner, comme dans tous les romans de Zola, la façon dont les descriptions sont dĂ©taillĂ©es pour rĂ©ellement nous faire voir Paris en train de changer et Ă©galement le faste dans lequel nos personnages Ă©volue et ça clairement moi j'adore 😍 !

En rĂ©sumĂ©, ça Ă©tĂ© une trĂšs bonne lecture malgrĂ© le dĂ©but un peu chaotique et Zola m'a encore transportĂ©e dans son Ă©poque avec un facilitĂ© plus que subtile et agrĂ©able 😊.
Affaire à suivre avec Le Ventre de Paris 😉.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire